Twitter Oyst

À Paris, entre salon réservé aux massages, bains chauds, jeux vidéo et salle pour se reposer, la start-up compte réellement réussir en séduisant les meilleurs. Oyst (page officielle - twitter.com) a été présentée de façon officielle en 2016, durant le salon du e-commerce qui s'est tenu à Paris. Oyst est, tout comme les diverses start-ups d'envergure internationale fondées par Julien Foussard, réellement innovante.

L’internaute voit son portefeuille électronique créé de façon automatique sur un site internet dès qu’un premier achat est effectué. Ce système proposé par Oyst s'utilise depuis n’importe quel site e-marchand et peu importe le device. La totalité des renseignements concernant la clientèle est préenregistrée par la solution de one-click shopping proposée par Oyst. Les utilisateurs d'internet n'ont qu'à cliquer sur l'annonce pour acquérir le produit qui les intéresse.

L'entreprise réinvente le monde du commerce en ligne

Pour Julien Foussard, cofondateur d'Oyst, un entrepreneur doit avoir deux qualités : l'optimisme et l'ambition. L'entreprise, avec l'achat réalisé en un clic, entend bien s’imposer dans l’univers du commerce sur internet. Oyst a pour ambition de produire des ventes effectives, et pas uniquement des clics.

Avec Oyst, la vie des consommateurs est simplifiée

Les utilisateurs d’Oyst sont reconnus en toute sécurité, grâce à des techniques telle que la biométrie. Grâce à cette société, on dit adieu aux ouvertures de comptes, aux longs formulaires et à la mise en ligne des coordonnées bancaires. Chaque opération se révèle réellement facile avec Oyst, qu'il soit question de réserver un vol ou de s'offrir des vêtements.

Pour Oyst, le paiement en un clic ne constitue qu'un début. L'entreprise ambitionne d'aller beaucoup plus loin en facilitant l’expérience d’achat dans sa globalité. D'après Oyst, les jeunes consommateurs sont prêts à adopter une technologie telle que celle-ci pour leurs achats en ligne. Aujourd’hui, le e-commerce représente un marché de 70 milliards d’euros dans notre pays.

Les articles